Ecole Escalade Chamonix

Ecole-Escalade-Chamonix

Découvrez aussi :

Grandes-voies-chamonix
Only-Crack-Chamonix
Voies Ampleur Chamonix

Ecole Escalade Chamonix


Ecole Escalade ChamonixMais qu’est-ce qu’une école d’escalade ?

 

C’est une falaise de faible hauteur, et donc le lieu idéal pour débuter l’activité ! Par la suite, on se rendra en « falaise école », – ou école d’escalade – pour se perfectionner.

 

On fait généralement ses premiers pas sur le rocher dans une école d’escalade, on s’y familiarise avec le matériel, on peut y apprendre les manips de sécurité, tout en se faisant plaisir.

 

Pour les grimpeurs déjà débrouillés, c’est l’endroit idéal pour mettre en oeuvre de nouvelles techniques dans le but d’aller vers l’autonomie dans l’activité.

 

Le rocher des Gaillands est l’école d’escalade la plus populaire de la Vallée de Chamonix. Il a été découvert en 1928 par Alfred Couttet dit « Couttet Champion » qui, avec l’aide d’amis guides et notamment son élève Roger Frison-Roche, y a créé l’école d’escalade de Chamonix, dans le seul but de s’entraîner à l’alpinisme.

 

A l’époque, l’escalade n’était pas encore considérée comme un sport à part entière, et l’on grimpait essentiellement pour pouvoir être plus à l’aise en montagne, afin d’y franchir des passages toujours plus difficiles.

 

Aujourd’hui, si l’escalade reste une discipline d’entraînement à l’alpinisme, on grimpe également juste pour le plaisir que procure l’escalade en elle-même, l’escalade est devenue un sport à part entière.

 

Avec une pratique régulière, on grimpe plus vite, plus efficacement, et une fois les techniques de base acquises, on peut très vite atteindre un niveau plus qu’honorable.

 

Il ne faut donc pas hésiter à pratiquer, manipuler le matériel, et s’interroger sur la qualité de l’équipement d’une voie.

 

En faisant une école d’escalade, les différentes techniques permettant de grimper en sécurité seront abordées, de l’assurage en moulinette à l’escalade en tête.

 

Actuellement, l’heure n’est plus à forcer le passage par tous les moyens (escalade artificielle), le but du jeu étant devenu d’ « enchaîner » en escalade libre. Il faut comprendre par là, réaliser l’ascension d’une voie sans moyens artificiels, comme par exemple l’usage d’étriers sur lesquels on se hissait à l’aide de pitons et autres coins de bois, que l’on enfonçait alors au marteau dans les fissures.

 

On grimpe dorénavant en escalade libre, c’est-à-dire que l’on s’aide uniquement de ses chaussons, et du bout de ses doigts pour grimper, le tout avec un style le plus délié possible ! Le matériel sert seulement à enrayer une chute.

 

Pour « enchaîner », il faut non seulement grimper en libre, mais également ne pas s’arrêter sur l’un des points d’assurance.

 

Vous verrez, vous y arriverez !

 

Exemple de secteurs : falaise des Gaillands (Chamonix), de la Duchère (Contamines), couennes dans la crique d’En Vau (Calanques de Marseille)…

 

6 personnes max

Contactez-moi pour + d'infos !